Photo by Florence Delva

Oratorio

"OEDIPE TOUTE SEULE"

Texte de Nicolas Ragu

Extrait de "CENDRES D'ANTIGONES"

 

Création vocale de L’Acantah. Seule en scène. Portée par la voix d’une femme. Une femme qui chante. Une femme qui pourrait-être toutes les femmes. Les femmes de cette histoire. L’histoire d’Œdipe depuis ses origines. Du clair-obscur de sa naissance maudite à sa destinée tragique, le chant de cette femme qui accompagne les mots.

 

"  Il la voit... et le cri ne sort plus... la belle Jocaste regarde Œdipe, le père de ses enfants, Œdipe au cri noyé dans sa gorge. Et elle est soudain frappée par la ressemblance avec Laïos, celui qu'elle aima jadis, Laïos qui voulait tant un fils,...

Et Œdipe voit Jocaste frappée, le regard violé de l'image confondante, l'amour passé superposé au présent... le visage de Jocaste qui se creuse,... se fissure,... se grave de toutes les cicatrices de la terre... devient statue ancestrale...

Elle n'a plus de mot.

Elle est un vertige.

Elle est l'histoire d' Œdipe."

PRESSE...

 

OEdipe toute seule » a enchanté les visiteurs - Saint-Hymer - vendredi 23 août 2013


La Brunetière, espace métiers d'art, a proposé une nouvelle nocturne samedi soir. Les nombreux visiteurs ayant répondu à l'invitation de Dominique Thireau Bruneau ont pu apprécier en plein air le spectacle OEdipe toute seule, écrit par Nicolas Ragu et interprété par Natacha Jouët. Le cadre bucolique de la prairie fleurie a servi de décor naturel à cet oratorio sous le regardbienveillant des « femmes nomades » sculptures de l'artiste Guy Lorgeret. Après le spectacle, une dégustation de thé rouge parfumé a été offerte aux visiteurs pour prolonger ce moment magique et prendre le temps d'admirer de façon inhabituelle, l'exposition Rose des vents roses des sables.

 

 

Par Isabelle Pivert...

"Hier soir, à Blangy le Château, salle « premier acte », les Compagnies Le Chariot et Accords de Voix présentaient une pièce de théâtre « Œdipe, Toute seule ».
Texte et mise en scène de Nicolas Ragu -Prix Claude Santelli 2012.
Interprété et chanté par Natacha Jouët / L'Acantah – chanteuse et comédienne.
Seule en scène. Porté par la Voix d'une femme. Une femme qui chante et qui raconte l'histoire d'Oedipe depuis ses origines, au clair-obscur de sa naissance maudite à sa destinée tragique.
Natacha souhaitait porter un nom d'artiste, c'est Nicolas Ragu, son compagnon, qui la nomma l'Acantah.

Cela lui va bien, l'orthographe varie mais on pense quans même à Akantha la nymphe, divinité féminine de la nature, d'une rare beauté. Hier soir évoquant la belle Jocaste, mère d'Oedipe, elle était plus rayonnante qu'Apollon, le dieu du soleil qui voulut enlever Akantha.
L'Acantah, celle qui chante, quien canta dirait-on en espagnol, une langue dans laquelle elle chante à merveille.
Avec une diction parfaite, elle transmit toute son émotion à travers ce texte clair, fort de cette dramaturgie de l'histoire d’Oedipe. La parole était renforcée par la phrase musicale chantée a cappella dont elle enregistrait sur scène une courte séquence qu'elle repassait en boucle, telle une lancinante et enchanteresse mélopée du désert.
J'avais déjà vu ce spectacle en plein air à l'occasion des Folies d'Août l'été dernier. Il est certain que dans cette petite salle (« premier acte »), l'ambiance était plus intimiste, le public très concentré était accroché à la scène, captivé par la présence de l'Acantah, sa voix, son chant, ce texte habité.
Nicolas Ragu, (prix Claude Santelli 2012),auteur du texte, a su revisiter l'histoire d'Oedipe, à travers Antigone, laissant au public la liberté de l’exégèse de cette tragédie.

Après le spectacle, petits toasts, gâteaux offraient aux spectateurs l'occasion de prolonger ce moment magique. Les échanges allaient bon train. 45mn de théâtre suivis de 90 mn de convivialité !

Ce jeune couple d'artistes talentueux et chaleureux apporte beaucoup au village. C'est un atout à la fois culturel et social.
La municipalité ne peut que se féliciter de leur avoir tendu la main en mettant à disposition ce local (« Premier Acte ») qu'elle avait réhabilité quelques années auparavant.
On leur souhaite une belle énergie pour préparer les prochaines « Folies d'Août »."